Faire un voyage au Monténégro c’est la promesse de paysages de montagnes, de canyons et de lacs à couper le souffle, de villages médiévaux qui ont conservé leur âme, et de plages aux eaux cristallines. Beaucoup moins touristique que sa voisine la Croatie, le Monténégro a juste tout pour plaire. Au sud, les bouches de Kotor, sorte de fjord « méditerranéen », valent à elles seules le détour.

A 2h de vol de la France, le Monténégro, par sa petite taille, permet de découvrir des paysages très variés en peu de temps (les distances sont courtes). Une destination idéale pour un long week-end.

J’ai réalisé ce road trip de 4 jours en juin 2017 avec ma fille. On vous explique tout !

Itinéraire road-trip Monténégro
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Jour 1 de notre voyage au Monténégro : Les bouches de Kotor

Nous atterrissons vers 9h du matin à l’aéroport de Tivat, en plein milieu des bouches de Kotor. Plus près c’est difficile. Nous récupérons notre voiture de location et en 10 minutes nous rejoignons la ville de Kotor puis empruntons la route côtière qui fait tout le tour de la baie pour rejoindre notre hôtel dans le superbe village de Perast. Le paysage est saisissant. Les montagnes couvertes d’une végétation dense et sombre plongent dans les eaux émeraudes et lisses de la baie. Nous sommes restés 3 nuits dans cet hôtel. L’itinéraire, chaque jour, démarre et se termine à Perast.

La route panoramique

Bouches de Kotor
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Bouches de Kotor

 

La route qui va de Herceg Novi, à l’entrée des bouches, jusqu’à Kotor au fond de la dernière baie est déjà une attraction en soi. Elle longe la mer au plus près, traverse des villages et surtout présente une succession de panoramas splendides sur les bouches de Kotor. Vous savez, le genre de route que vous parcourez en criant « whaou » toutes les 5 minutes ;).

Il faut 1h de voiture entre Herceg Novi et Kotor. Evidemment vous mettrez beaucoup plus de temps car vous aurez envie de vous arrêter tout le temps pour profiter de la vue, prendre des photos et visiter les villages.

Herceg Novi

Herceg Novi Monténégro
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Depuis notre hôtel à Perast, nous rejoignons Herceg Novi à l’entrée des bouches de Kotor (40 mn de voiture environ). Au premier abord c’est très moche (en plus il pleut un peu ce jour-là). On arrive par la route du littoral qui traverse la partie moderne de la ville mais la partie intéressante se trouve juste en dessous de la route : c’est Stari Grad (la vielle ville). Pour y accéder, garez-vous le long de cette route et empruntez les escaliers qui descendent vers la vieille ville.

Vous pouvez aussi rejoindre le centre-ville et remonter la rue principale sur la gauche qui vous amènera au plus près de l’entrée de Stari Grad (ça permet d’éviter les escaliers mais c’est plus compliqué de se garer…).

Il ne vous reste qu’à vous perdre dans les ruelles escarpées et les petites places, visiter ses églises et sa forteresse, admirer les vieilles pierres et la vue sur la mer qui apparait furtivement.

En quittant Herceg Novi (en direction de Kotor), faites un stop au monastère orthodoxe de Savina posé sur une colline à la sortie de la ville. Un bel endroit avec 2 églises à visiter et de superbes vues sur la côte.

Perast

Perast Monténégro
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Perast Monténégro

Situé au beau milieu de la baie, c’est THE village à ne pas manquer.

Un petit air de Venise avec ses palais et ses églises à flanc de colline face à la mer. C’est tout petit et il n’y a qu’une seule rue, au bord d’une eau cristalline. Le panorama est superbe, face à l’embouchure de la baie et à 2 îlots dont l’un abrite un monastère bénédictin. La visite en bateau de ces îlots fait partie des incontournables de la visite. Ne vous inquiétez pas, on vous proposera (de nombreuses fois…) de vous y emmener pendant votre visite de Perast.

Le village est piéton. Vous pouvez vous garer aux 2 parkings situés à l’entrée et à la sortie de Perast.

Kotor

Kotor Monténégro
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Kotor Monténégro

Entièrement piétonne aussi, la vielle ville de Kotor se cache derrière ses remparts aux pieds d’une montagne abrupte. A l’intérieur, un dédale de ruelles, de places bordées de maisons en veilles pierres, des terrasses de café et de restaurants. C’est charmant et particulièrement authentique. Une balade très sympa à faire en fin de journée avant d’y dîner sur une des petites places. Très bel éclairage la nuit.

Depuis les remparts de la ville, grimpette possible (1350 marches…) pour atteindre le sommet de la forteresse. Il parait que la vue est top. Nous on a passé notre tour ;).

voyage au Monténégro Bouches de Kotor
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Jour 2 de notre voyage au Monténégro : Le mont Lovcen, Cetinje , Rijeka Crnojevica

On prend de la hauteur pour ce 2ème jour après un bon p’tit dej face à la mer. Direction Kotor pour emprunter, à sa sortie (direction Cetinje), la fameuse « serpentine » : une route sinueuse de 25 virages bien serrés qui monte vers le mont Lovcen.

Le mont Lovcen

Mont Lovcen Monténégro
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail
Apprêtez-vous à en prendre plein les yeux : les vues sont dingues sur les bouches et la côte. Mais gardez un œil sur la route quand même si c’est vous qui conduisez. J’avais lu pas mal de mises en garde sur la difficulté de cette route très étroite. En fait ça « passe ». La route est plutôt facile. Ça se gâte un peu après si vous continuez dans le parc naturel du Lovcen. Il faut environ 30 minutes pour arriver en haut en prenant son temps et avec quelques arrêts photo.

En haut de la Serpentine, un bar-resto avec une terrasse panoramique sur les bouches, le Nevjesta Jadrana, idéal pour faire une pause-café (voir l’article sur mes bonnes adresses).

Parc naturel du Mont Lovcen

Une fois en haut, vous pouvez continuer vers Cetinje, soit par la route « normale » tout droit (environ 40 mn), soit en prenant à droite par le parc naturel du Lovcen (entrée payante 2€/ personne, 1h de route). La route par le parc est magnifique, traversant des paysages de montagne, des forêts et offrant encore de très belles vues, mais un peu compliquée car très étroite. On ne peut pas se croiser et il faut manœuvrer pour se garer comme on peut sur les côtés lorsqu’un véhicule arrive en face. Nous on a eu droit à un énorme autocar…et une marche arrière sur 100m en virage sur une sorte de pont de la largeur d’une voiture avec des fossés de chaque côté…très sympa…. Bref, si vous avez les nerfs fragiles, prenez tout droit pour Cetinje.

Dans le parc, il est conseillé de pousser jusqu’au mausolée de Njegos (461 marches à monter) qui offre une vue à 360° sur tout le pays. Les jambes coupées par l’épisode de l’autocar, j’avoue j’ai zappé ;).

Cetinje

Cetinje est l’ancienne capitale du pays. Ce n’est pas notre coup de cœur. Après avoir visité les villages et villes de la baie, sa visite est un peu décevante. La ville est assez triste, avec une rue principale bordée de jolies maisons et de bars et restaurants. Quelques musées et églises à visiter. Nous y avons déjeuné (bof), mais si vous pouvez, je vous conseille d’attendre l’étape suivante à Rijeka pour déjeuner au bord de la rivière.

Rijeka Crnojevica

Rijeka Crnojevica Monténégro
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Rijeka Crnojevica Monténégro

On reprend donc la route pour se diriger vers le village de Rijeka Crnojevica, un avant-goût du lac de Skadar que nous visiterons le lendemain. Depuis Cetinje, suivre la nationale en direction de Podgorica. Puis Rijeka sera indiqué sur votre droite au bout d’une quinzaine de km. Là, une nouvelle route sinueuse et étroite vous amène au village en 20 mn. Bucolique, rustique, charmant, ce micro village s’organise autour de la rivière. Idéal pour déjeuner (plusieurs restos avec terrasse, dont le Stari Most, considéré comme un des meilleurs restos du Monténégro), faire une sieste sous un saule-pleureur ou partir faire un tour en kayak. Excursions en bateau possibles vers le lac Skadar.

Lac Skadar Monténégro
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Lac Skadar Monténégro

Mais surtout ne manquez pas le point de vue sur le lac Skadar quelques km plus loin. Pas facile à trouver alors je vous donne un bon plan : en sortant du village, à la fourche, prenez la route qui monte à gauche (celle de droite va vers Virpazar). Au bout d’environ 2 km, vous allez voir un hôtel abandonné sur votre gauche (vous ne pouvez pas le rater, c’est la seule habitation sur cette route). Arrêtez-vous devant l’hôtel et admirez, photographiez, admirez, photographiez… ;).

Découvrez aussi mon article sur le Lac Skadar, le coup de coeur de mon voyage au Monténégro en cliquant ici.

Vous n’avez plus qu’à poursuivre cette route pour rejoindre la nationale que vous avez quittée plus tôt.

Pour rentrer vers la baie de Kotor, 2 possibilités :

  • vous êtes un warrior et vous avez envie de revoir tout le trajet depuis le matin à la lumière du soir : reprenez la même route en sens inverse (environ 2h).
  • votre copin(e)/vos enfants/votre belle-mère menacent de finir à pied si vous reprenez une seule petite-route-sinueuse-où-on-peut-pas-se-croiser : suivez la nationale en direction de Cetinje jusqu’à Budva sur la côte puis à droite, la nationale qui vous ramène vers Kotor. (1h30 de Rijeka à Kotor)
Sveti Stefan Monténégro
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Jour 3 de notre voyage au Monténégro : La côte et le lac de Skadar

Budva

Budva Monténégro
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Budva Monténégro

Après la montagne, notre voyage au Monténégro se poursuit sur le littoral. Premier arrêt à Budva, à 30 mn en voiture de Kotor. Une grosse station balnéaire peu séduisante, plutôt moderne et très touristique, considérée comme le « saint Trop’ » local. C’est dans la vieille ville, construite sur une presqu’île, que tout se passe. Entourée de remparts, on y entre par une des portes et le contraste est saisissant avec la ville moderne et les plages touristiques qui l’entourent. Vieilles pierres, églises, petites ruelles et micro places…quelques terrasses ombragées. A cette heure matinale, début juin, c’est paisible et lumineux. C’est tout petit et on en fait rapidement le tour. Depuis la forteresse, accès payant à un chemin de ronde pour une jolie balade.

1h30 plus tard, pause-café comprise, nous reprenons la route du littoral vers Sveti Stefan (15 mn d’une très belle route avec vue imprenable sur la mer d’un côté et les montagnes de l’autre).

Sveti Stefan

Sveti Stefan Monténégro
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

La très photographiée Sveti Stefan apparait au loin. La meilleure façon d’apprécier ce micro village fermé de remparts posé sur la mer entre 2 belles plages est d’ailleurs de prendre de la hauteur. N’hésitez pas à grimper dans les rues de la colline qui le surplombe pour trouver de beaux points de vue. Pour le moment, nous descendons jusqu’au parking à l’arrière de la plage et attaquons la visite. Enfin disons plutôt l’observation de loin. Parce que le village a été entièrement acheté par des promoteurs étrangers qui l’ont transformé en hôtel de luxe, l’Aman Sveti Stefan, et que l’endroit est impénétrable. J’avais vu sur internet que l’hôtel était magnifique, organisé dans le village d’autrefois, avec ses restaurants, ses maisons…. Nous avons quand même tenté d’amadouer les vigiles à l’entrée du pont prétextant vouloir aller déjeuner dans l’hôtel…raté ! En revanche, ils nous ont dit que c’était possible de le faire à condition d’avoir réservé la veille. Donc je vous file le tuyau si vous avez envie de faire l’expérience. Les prix ne sont pas si chers que ça compte tenu du côté exclusif de l’endroit (salades ou pizza à 17€ par exemple).

Hôtel Aman Sveti Stefan : https://www.aman.com/resorts/aman-sveti-stefan

Alors si on ne peut pas entrer dans le village, que faire à Sveti Stefan ?

  • Une jolie balade sur le sentier qui longe la côte (départ après les restaurants sur votre droite quand vous êtes face à la mer). Le sentier traverse une pinède, et offre de beaux points de vue sur la mer et l’îlot de Sveti Stefan. Il passe par une superbe plage (payante, 120€…), où se trouve une belle villa historique devenue aussi une annexe de l’hôtel de luxe Aman, la villa Milocer (possibilité de s’arrêter au restaurant avec une charmante terrasse sous une tonnelle et une super vue. Pour boire un verre ou déjeuner mais attention c’est très très cher…).
  • On peut se baigner face à l’îlot sur la plage de galets à gauche du pont (location de transats possible pour quelques euros). La plage de droite est réservée aux clients de l’hôtel (accès possible moyennant la modique somme de 100€…).
  • Déjeuner ou dîner dans l’un des restaurants face à l’îlot (taverne, fast food, resto chic…il y en a pour tous les goûts).

 

Lac Skadar Monténégro
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Lac Skadar

Après un déjeuner et une baignade rapide (l’eau est un peu fraiche début juin…), nous partons vers notre 3ème étape qui sera un des gros coups de cœur du séjour : le lac de Skadar (40 mn de voiture). Nous reprenons la route du littoral, puis un peu avant Sutomore, nous prenons un tunnel de 13 km qui nous amène à Virpazar, village touristique près du lac à partir duquel partent les bateaux de croisière.

J’ai fait un article spécial sur le lac Skadar : cliquez ici pour le lire

Retour à notre hôtel à Perast (1h30) et dîner dans un vieux moulin au bord de l’eau. Super journée J.

Péninsule Lustica Monténégro
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Jour 4 de notre voyage au Monténégro : La péninsule de Lustica

C’est notre dernier jour et notre vol pour Paris est à 16h30 à Tivat.

Péninsule de Lustica
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Péninsule de Lustica

Nous décidons de ne pas trop nous éloigner et partons visiter la péninsule de Lustica, à l’entrée des bouches de Kotor, en face de Tivat. C’est un bel endroit, particulièrement authentique et calme, avec de petits villages, des champs et de belles plages de sables (rares au Monténégro) sur le versant ouest. Malheureusement nous n’aurons pas le temps de pousser jusqu’à Rose au bout de la presqu’île. On s’arrête à Bjelila, un micro village de pêcheur avec son mini port et ses vieilles maisons au bord de l’eau (plusieurs appartements à louer) et filons à l’ouest à la recherche de la fameuse plage de Przno (la plavi Horizont). Une jolie plage de sable au fond d’une baie, encadrée de rochers sur fond de pinède. Peu de monde début juin mais une eau un peu froide. Pause farniente au soleil avant de prendre la direction de l’aéroport où nous rendons notre voiture de location. Notre voyage au Monténégro s’achève. On a vu tellement de choses différentes qu’on a l’impression d’être parties 15 jours. Une seule envie, celle de revenir pour visiter le centre et le nord du pays.

Infos pratiques pour un voyage au Monténégro

 

Aéroport

L’idéal pour ce circuit est d’atterrir à Tivat (vols Transavia depuis Paris), en plein cœur des bouches de Kotor. Vous pouvez aussi atterrir à Podgorica (à 1h30 de voiture de Kotor) et même à Dubrovnik en Croatie (à 1h30 de voiture de Kotor).

Location de voiture :

Pour faire ce circuit en 4 jours, une location de voiture est indispensable. Plusieurs loueurs sont présents à l’aéroport de Tivat. Nous sommes passés par Avis (via Transavia) avec un très bon tarif de 68€ pour 4 jours et avons eu une petite voiture neuve (important la « petite » voiture pour circuler sur les mini routes du Monténégro). En revanche les commerciaux sur place sont très insistants voir menaçants pour vous faire prendre leurs assurances complémentaires (ils nous ont promis de graves ennuis avec la police en cas de problème si nous ne la prenions pas…). C’est assez pénible et long…connaissant la réputation des routes du pays, j’ai cédé à leur proposition qui incluait le GPS. Et je vous conseille vraiment le GPS !!!

Téléphone mobile :

Le Monténégro ne fait pas partie de L’union européenne (alors que la monnaie est l’euro, je sais, c’est piégeux) :  la nouvelle réglementation (juin 2017) qui vous permet d’utiliser votre forfait mobile dans les pays de l’union européenne comme si vous étiez en France ne s’applique pas au Monténégro. L’utilisation de vos applis et autres consultations de sites internet seront facturées hors forfait… D’où l’intérêt de prendre une voiture avec GPS quand on voyage au Monténégro…

Conduire au Monténégro :

En dehors des grands axes, les routes du Monténégro sont souvent très étroites et sinueuses (et parfois au bord de précipices vertigineux, sinon c’est pas drôle). Il est souvent difficile de se croiser et l’on doit donc adapter sa vitesse et se ranger sur les bas-côtés pour laisser passer les voitures en face. C’est particulièrement vrai dans les montagnes du Mont Lovcen et sur les petites routes autour du lac Skadar. Cela rallonge pas mal les temps de trajet et peut effrayer les plus sensibles. En étant prudent et en prenant son temps, ça se passe très bien ;).

Prêt-à-épingler 

Vous voulez garder cet article sous le coude pour le retrouver plus tard pour préparer votre voyage au Monténégro ?

Cliquez sur cette photo prête à épingler sur Pinterest 😉

road trip montenegro
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Autres articles du blog qui pourraient vous intéresser sur le Monténégro :

N’oubliez pas le guide 😉

Pas d’inquiétude, ça ne vous coûtera pas un rond.

Si vous avez aimé cet article, laissez un petit message sympa là juste en bas de la page.

Vous pouvez aussi aller liker mes pages Facebook, Twitter, Instagram…pour ne pas rater mes prochains articles.

Salut les smart trotters.

Pin It on Pinterest